médiateur médiation

ETUDE DORINET : Maître RICHARD, vous êtes Huissier de Justice au sein de l’ETUDE DORINET depuis 2016, pourquoi devenir Médiateur à Compiègne ? Quelles ont été vos motivations ?

Me AG RICHARD : Les Huissiers de Justice sont autorisés à pratiquer cette activité dite accessoire depuis un décret de 2011 qui a modifié l’ordonnance relative au statut de la profession des Huissiers de Justice. La Médiation m’a semblé se présenter comme une suite logique à l’exercice du métier d’Huissier, déjà proche de l’Humain. Ecouter, aider, faire avancer sont des objectifs que je poursuis déjà dans mon activité principale et les deux se complètent énormément. J’attache beaucoup d’importance à trouver une solution pour chaque problème.

ED : Comment êtes-vous devenue Médiateur à COMPIEGNE ?

Me AG RICHARD : Après ma formation d’Huissier de Justice et mon installation à COMPIEGNE, j’ai suivi une formation spécifique. La profession d’Huissier de Justice et son Ecole Nationale de Procédure ont mis en place une formation complète permettant de devenir Médiateur. Elle comprend des cours de communication à proprement parler ainsi qu’un apprentissage spécifique sur la médiation, dispensé par des médiateurs confirmés.

ED : En tant que justiciable, pourquoi avoir recours à un Médiateur ?

Me AG RICHARD : Une judiciarisation génère beaucoup de désagréments. Un procès peut durer des années avec l’encombrement des tribunaux, et générer des frais importants. Et souvent pour aboutir à une solution qui ne convient à aucune des parties : l’un gagne, l’autre perd. Mais le gagnant, après avoir réglé des frais de justice exorbitants et détérioré son quotidien par l’obsession de l’espoir d’une décision favorable, n’obtient souvent pas ce qu’il espérait. La médiation est un bon compromis. Elle permet de réinitialiser le dialogue entre les parties. Le but étant d’obtenir en quelques temps un résultat gagnant-gagnant.

ED : A quelles conditions doit-on répondre pour prendre part à une médiation ?

Me AG RICHARD : La médiation est un processus structuré répondant à certains principes auxquels il faut adhérer tels que le respect de l’autre, l’écoute et le dialogue. La rupture de toute communication est souvent à l’origine des maux. Réinstaurer un échange entre des contradicteurs peut permettre de rétablir une relation saine et d’obtenir une solution qui satisfera toutes les parties. La médiation peut intervenir dans des domaines divers et variés : affaires familiales, relations professionnelles, voisinage et bien d’autres. Elle concerne aussi bien les particuliers que les professionnels, personne morale ou personne physique.

ED : La médiation aboutie t’elle forcément à un accord ?

Me AG RICHARD : J’aimerai répondre positivement à la question, mais malheureusement non. Il arrive parfois que malgré les efforts du Médiateur et des parties, aucune solution ne soit trouvée. Dans ce cas, en présence d’une médiation sollicitée par un magistrat, le Médiateur informe ce dernier de l’échec du processus sans en donner les motifs. Les débats sont effectivement strictement confidentiels et même le juge n’en sera pas informé. A l’opposé, et dans la majeure partie des cas, la médiation aboutie à un protocole d’accord relatant les engagements de chacun. Si toutefois, l’une ou l’autre des parties venait à ne pas respecter les termes de la convention, la partie la plus diligente pourra solliciter d’un juge, l’homologation de celle-ci afin de lui conférer force exécutoire et contraindre l’autre partie à s’exécuter.

ED : Quel est le coût d’une médiation ?

Me AG RICHARD : Dans le cadre d’une médiation, le coût de l’intervention du médiateur est divisé à parts égales entre les parties. Je vous invite à consulter la rubrique SOLLICITER UNE MEDIATION sur le site internet de l’ETUDE DORINET Huissiers COMPIEGNE afin d’en connaître le coût précis.